Blog
Fin du séminaire de formation en développement personnel des jeunes

Fin du séminaire de formation en développement personnel des jeunes

L’Université de Kara a procédé à la clôture du séminaire atelier de formation des jeunes en développement personnel, le vendredi 20 octobre 2017, au Palais des Congrès de Kara. Organisé en collaboration avec la préfecture de la Kozah, dans le cadre du Programme Campus Citoyen de l’Université de Kara, quatre-vingt-onze jeunes venant des quinze cantons de la préfecture de la Kozah et des différents quartiers de la ville de Kara ont bénéficié de cette formation.
Démarré le 02 octobre 2017, le séminaire atelier s’est déroulé durant trois semaines. Il a  regroupé des jeunes répartis en trois groupes. A cet effet, le séminaire s’est fait en deux volets à savoir l’aspect développement personnel et la formation des formateurs. La thématique du développement personnel a été choisie car l’Université de Kara a placé les ressources humaines au centre du développement. C’est pour cela que les premières autorités de l’université ont trouvé très important de renforcer la capacité des jeunes qui sont la relève de demain et qui sont au centre  du développement. Au cours de ce séminaire, huit modules ont été développés, notamment le leadership, l’importance de la pensée dans la réussite ou l’échec d’une personne, la transformation d’une vision ou bien d’un rêve en un plan de développement personnel, ainsi que la gestion de soi. La thématique formation des formateurs a été choisie pour permettre aux participants d’être outillés et d’avoir une base solide pour mener à bien des séances de formation dans leur communauté.
Pour Mme Esther AGBA, l’une des bénéficiaires du séminaire,  «cette formation me permet d’avoir un esprit ouvert sur la réalité de l’entreprenariat et de créer ma propre entreprise, et d’être un leader dans mon environnement. » Pour son camarade, M. Essozinam PADIPALAKI : « cette formation m’a permis de me développer sur tous les plans. Je sais  à présent comment développer mon milieu,  mon quartier et mon canton. Je suis très satisfait parce que je sais maintenant comment transformer ma pensée, ma vision en un plan de développement personnel. Et je suis prêt à gérer ma peur devant toute situation de développement. »
Le formateur, M. Edouard KOUTODZO, a précisé qu’un accent a été mis sur l’apprentissage des adultes, sur l’élaboration d’un projet de formation, sur l’animation et la gestion efficace d’une session de formation. La formation a également pris en compte les aspects d’évaluation d’une session de formation et d’élaboration d’un plan de développement personnel et communautaire. Tout cela pour outiller les participants à s’auto-développer, à développer leur communauté et à susciter des émulations en matière d’auto-emplois et de création d’entreprises et à mettre en place des entreprises à caractère social. «Nous entendons par entreprise sociale, des associations, des coopératives, et les organisations à base de développement communautaire », a précisé le formateur.
Pour le secrétaire général de l’Université de Kara,  M. Pawoubadi PIDABI, «cette formation a eu lieu grâce à la vision du président de l’université qui a estimé que l’université dans son environnement doit impacter positivement le développement ». Toujours selon M. PIDABI, le développement doit se faire avec la ressource humaine disponible, c’est pour cela que la formation a pris en compte les jeunes, acteurs de développement des quinze cantons de la préfecture et de la commune de Kara. Pour le secrétaire général de l’Université de Kara, « les jeunes ne peuvent pas impulser le développement de leurs localités s’ils ne sont pas formés, ou encore s’ils ne sont pas des leaders. Pour ce faire, il faut que ces jeunes aient une autre vision du développement, car ce sont eux qui doivent drainer leurs camarades, tous les jeunes de leurs quartiers, de leurs villages et de leurs cantons ». Satisfait des résultats du séminaire au regard des témoignages des jeunes participants, le secrétaire général a affirmé qu’un comité de suivi sera mis en place pour évaluer le travail qui sera fait par les jeunes sur le terrain. Par ailleurs, au nom du président de l’Université de Kara, il a remercié le préfet de la Kozah pour sa disponibilité et son adhésion au Programme Campus Citoyen de l’Université, à travers son appui à la formation en développement personnel dont les jeunes de la Kozah ont bénéficié pendant trois semaines.
A la fin de la cérémonie de clôture du 20 octobre dernier, des attestations de fin de formation ont été remises aux jeunes participants issus du monde universitaire et des associations.  







Secuk_ Article developpement personnel des jeunes.pdfFin du séminaire de formation en développement personnel des jeunes

Retour au blog

Commentaires


Laissez un commentaire