Blog
Le projet Galilée expliqué à la communautaire de Kara

Le projet Galilée expliqué à la communautaire de Kara

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Professeur Octave Nicoué BROOHM a entretenu les étudiants de l’Université de Kara sur le projet Galilée «un étudiant, un ordinateur», le lundi 31 Juillet 2017 à l’Amphi A de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques (FDSP) de l’Université de Kara, situé au campus sud. A la table d’honneur, le ministre était entouré du président de l’Université de Kara, le Professeur Komla SANDA et de M. Eyouléki PALANGA, enseignant-chercheur à l’Université de Lomé et Conseiller Chargé du numérique au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Toutes les composantes de la communauté universitaire ont pris part à cette rencontre d’échanges.

Le projet  Galilée « un étudiant, un ordinateur » a pour objectif de doter chaque étudiant des universités publiques du Togo d’un ordinateur, outil indispensable pour leur formation à l’ère du numérique. Les échanges, entre le  ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et les étudiants de l’Université de Kara, ont été focalisés sur le prix des ordinateurs et l’entrée en vigueur effective de ce projet.  Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a mis en place ce projet pour permettre aux étudiants de faire leurs formations  dans des conditions  conformes aux standards internationaux, et de surcroît, pour soulager les étudiants dans leur recherche et pour la rédaction de leurs mémoires. Car le 21ème siècle passe par la maîtrise de l’outil informatique.
Dans son mot, le Professeur Komla SANDA, président de l’Université de Kara, a affirmé que le recours aux technologies de l’information et de la communication est une solution pour l’enseignement universitaire face au nombre croissant des étudiants et au manque des locaux d'accueil. Saluant la mise en place du projet Galilée, il a tenu ces propos à l’endroit des étudiants, « Quitter l’Université sans la maîtrise de l’outil informatique, fait de vous un analphabète du 21ème siècle. »
Le ministre, dans son discours liminaire,  a expliqué aux étudiants les conditions d’acquisition des ordinateurs du projet Galilée. Selon lui, les étudiants ont la possibilité de payer une première tranche de 50.000 f CFA et de payer le reste sur une durée d’un an. Ce qui leur permet de payer 5000 f CFA par mois. Ils ont aussi la possibilité de faire des prêts au niveau des banques partenaires à des taux d’intérêts de zéro franc. Avec la subvention de l’Etat togolais, les portatifs qui sont à deux cent cinquante mille (250.000) francs CFA sur le marché leur reviendront finalement à cent dix mille (110.000) francs CFA. « Nous sommes à l’ère du numérique et les universités doivent entrer résolument dans cette ère. La jeunesse estudiantine a besoin d’être connectée au monde par le biais des ordinateurs. Ce matin, nous sommes venus à l’Université de Kara pour parler aux étudiants du projet Galilée qui consiste à mettre à la disposition des étudiantes et étudiants des ordinateurs, à un prix négocié, qui soit à la portée des bourses de chacun. Il s’agit bien d’un projet dédié à l’éducation, à la formation des jeunes. L’outil informatique est ce qu’il leur faut pour être pleinement en phase avec les exigences du monde contemporain », a mentionné le ministre BROOHM.
Pour M. Venant ASSIH, représentant de la société Palmares, partenaire important du projet Galilée, les ordinateurs sont neufs et originaux de marque. Ils répondront aux attentes des étudiants, car des dispositions sont prises dans les normes internationales de l’éthique pour garantir la fiabilité de ces ordinateurs. Ils sont également dotés de versions officielles préinstallées de Windows 10 et des logiciels (Word, Excel, PowerPoint, Edge et OneNote). Il a précisé que Acer Aspire ES1-533 a un stockage de 500 GO, une mémoire vive de 4 GO et un écran de 15, 6 HD LED LCD avec une caméra intégrée USB 3.0. La société promet un service après-vente et une formation gratuite Microsoft office. Dans le cadre de ce projet, une plateforme web a été conçue pour permettre aux étudiants de s’inscrire. Cette plateforme est accessible sur le site www.projetgalilee.org.
Beaucoup d’étudiants ont posé leurs diverses doléances par rapport à la qualité et au prix. Pour certains, il faudrait revoir à la baisse la première tranche et pour d’autres, carrément revoir le coût entier de l’ordinateur pour une meilleure accessibilité. Avec cette rencontre, le projet « un étudiant, un ordinateur » entre dans sa phase de concrétisation au grand bonheur des étudiants. Ces derniers n’ont pas caché leurs sentiments à l’issue de cette rencontre.
«Ces ordinateurs qui seront mis à notre disposition vont nous permettre de nous familiariser à l’usage de l’outil informatique. Nulle part sur le marché, nous ne pouvons trouver des ordinateurs de dernière génération au prix proposé par le projet Galilée » a déclaré Mlle Wobi NABEDE, étudiante FaSEG. Pour M. Sakibou AFO DJERI, étudiant en master d’anglais, faire acquérir des ordinateurs par les étudiants est une bonne chose. Saluant l’initiative du gouvernement et du ministère de l’Enseignement Supérieur, il a affirmé que la majorité des étudiants se prennent en charge eux-mêmes. « C’est pourquoi  nous demandons qu’il y ait si possible une réduction, ne serait-ce sur le montant de base à payer avant d’acquérir cet ordinateur », a-t-il ajouté. Selon M. Nanwadja KANNANTE, étudiant en sociologie, « Le projet Galilée est une initiative qui va dans l’intérêt de l’étudiant. Ces ordinateurs nous seront d’une grande utilité pour notre formation. En tant qu’étudiant, il est vrai que nous n’avons pas les mêmes moyens. Mais je pense que l’engagement doit être aussi ferme de notre côté pour payer le montant demandé dans le temps exigé. » 







Retour au blog

Commentaires


Laissez un commentaire